Wesak… l’heure de la Réconciliation

« Sachez donc au fond de vous-même que l’on ne s’enfuit pas de l’Ecole de la Terre parce qu’on ne peut pas échapper à soi-même. La plupart du temps, il me faut vous le dire, il y a un égoïsme derrière le fait de vouloir ¨se » libérer. Celui qui accomplit véritablement le chemin vers sa demeure n’abandonne pas le monde pour se consacrer uniquement à sa propre personne. Son but ne ressemble pas à un Nirvâna où il serait débarrassé de ce qui le pèse, mais à la Lumière qu’il révèle le long de son propre sentier. Ainsi, il devient un semeur et c’est par son service qu’il rejoint l’Etre profond, sans jamais avoir tendu une volonté égotique vers lui. Une fleur éclôt toujours spontanément parce que c’est sa nature sous les rayons du soleil. Ainsi, nul ne saurait éclore sous l’action d’une prise de conscience qui demeure au niveau de l’intellect, d’une volonté égocentrique ou encore d’une crainte.
Le déploiement de votre coeur, amis, la respiration à pleins poumons de la Vie passent par une attitude d’abandon sacré, de confiance active que jamais on ne saurait découvrir en accumulant mais au contraire en offrant. Pourquoi en effet chercher à accumuler du mérite ? Vous deviendriez davantage comptable que gérant de votre propre évolution. L’Amour qui vous réconcilie avec la Vie, est un Amour du « Soi » pas un amour du « moi » !
Il ne se révélera jamais au bout du calcul ni même d’une belle addition. Il y a, voyez-vous, une spontanéité généreuse qui attend de jaillir du plus profond de chacun… Écoutez-la car c’est par son principe que les fers de l’humanité tomberont.
Je ne saurais être plus clair : nul ne se libérera, mes amis, s’il n’emploie pas toute la chaleur de son esprit à libérer autrui. »
Babaji

Wesak… l’heure de la Réconciliation( Daniel Meurois) Ed. Le Passe-Monde

Pin It on Pinterest

Share This