Canalisation de Myriam de Magdala

 » S’il y a une définition de moi que je peux vous offrir, mes amis, c’est celle-ci : « Je suis une amoureuse ». Voilà ce qui a été la clé, en moi. Voilà ce que je vous souhaite de devenir : des amoureux et des amoureuses de la Force de Vie qui est en vous. Cette Force de Vie est votre époux ou votre épouse véritable. Appelez-la, demandez-lui d’agir en vous et c’est le Christ qui agira en vous ! Appliquez-vous, tout autour de vous, dans le concret, simultanément cette démarche. Offrez de votre temps, offrez de votre force, offrez sans compter, sans inspirez autre chose que des regards d’amour. Quittez le langage du marchandage, le langage du commerce : « Je t’aime si tu m’aimes, je te vends si tu me rends avec un plus, j’investis en toi, etc. »

« Vous allez être infiniment riche de ce que vous allez donner, à partir de l’instant où vous n’aurez plus peur d’agir comme votre cœur sait qu’il doit agir et comme il vous dit qu’il doit agir. Pour cela il faut descendre en vous…
Sachez que descendre en soi, c’est monter en soi. C’est monter en soi jusqu’à ce que l’on s’aperçoive qu’il n’y a plus ni haut ni bas, ni toi ni moi, ni maître, ni disciple, ni soleil ni lune, mais simplement un espace incorruptible au cœur de notre cœur, un espace qui résout toutes les tensions. »

« De quoi voulez-vous accoucher ? La Réalité ultime, la question ultime se pose là. Myriam vous le dit, votre clé est en vous, votre clé est dans votre simplicité, dans votre générosité, dans votre abnégation – notez que je n’ai pas dit sacrifice, c’est tout à fait autre chose – votre abnégation, votre volonté d’accomplir votre destin, d’accomplir votre changement, votre volonté d’aller jusqu’au bout de votre espoir. Peut-être dans un premier temps allez-vous passer pour des illuminés, des fantaisistes qui soient reconnus. Allez-y chaque jour un peu plus, concrètement, soyez vous-même et arrêter de jouer des rôles ! J’ai moi-même suffisamment joué de rôles lors de si nombreuses vies, qu’il me parait juste, véritablement juste d’insister sur ce fait. Le mensonge que l’on se fait à soi-même est le pire des mensonges, c’est lui qui nous inocule tranquillement et assurément.
L’orgueil et lâcheté, la prétention, vous ne voulez plus de tout cela n’est ce pas ? Vous rêvez d’un monde où la Paix ne soit pas simplement une petite accalmie entre deux guerres. Eh bien, plantez la Paix en vous ! Faites tout ce qu’il faut pour cela sans vouloir convaincre qui que ce soit, de quoi que ce soit, sans vous souciez du regard de critiques. Plantez, mes amis, la Paix en vous, cela se résume à cela. Effacez les frontières.

Que cette volonté d’entrer en mutation qui vous réunit ici, aujourd’hui, avec suffisamment de force, prenne beaucoup plus de sens dans votre vie, que cette volonté occupe encore infiniment plus de place en vous dans la tolérance, parmi peut-être une foule d’intolérance, de façon à ce que l’accouchement du monde que vous nourrissez, entre véritablement dans sa phase décisive vers un nouveau Monde .
La décision vous appartient.

Elle n’appartient pas à vos Frères des Etoiles, elle n’appartient pas au Maitre Yeshoua, ni à une force extérieure qui l’a habité et que vous vénéreriez comme un Messie ; elle appartient à l’attention que vous allez apporter à la nature profonde de votre vie, à la nature profonde de vos actes et de vos pensées tout en sachant que cette a-t-t-e-n-t-i-o-n vient de votre intention. Qu’avez-vous véritablement l’intention d’être et d’accomplir ?  »
Canalisation de Myriam de Magdala

Pin It on Pinterest

Share This